Skip to main content
  • Inspiring people - Lionel Rigolet du Comme Chez Soi
  • History - Le nouveau visage de la Maison De Greef
  • Collection - Série exclusive en hommage à René Magritte
  • Tudor - Les coulisses Tudor
  • Patek Philippe - Maison De Greef et Patek Philippe: 38 ans d’intime collaboration
  • Lifestyle - Le logo de la Maison De Greef au fil des ans

Issue #1

Lionel Rigolet du Comme Chez Soi

Rigolet © Triptyque


Sans votre montre, vous vous sentez…?
Ça n’arrive jamais! Ma montre m’est indispensable, je ne l’oublie jamais, je dors même avec.

Quel modèle portez-vous? 
J’en ai plusieurs. En semaine je porte une AppleWatch, très pratique pour rester connecté. Pour le reste je porte en alternance une Panerai, une Rolex, une Offshore Limited que mon épouse m’a offerte lorsque j’ai été nommé Chef de l’année par Gault&Millau en 2007, et une Jaeger-Lecoultre Master qui affiche les différents fuseaux horaires. En principe je la porte pendant les vacances mais mon fils me l’a piquée, impossible de la récupérer!

Je ne peux pas faire sans ma montre, je dors même avec.

— Lionel Rigolet

Votre heure favorite? 
J’aime autant le moment du service, où notre métier s’exprime, que l’après-service où l’on relâche la tension. Les heures de repas, qui sont très minutées mais que je passe toujours en famille, sont très importantes aussi: 11h10 et 18h30, en décalage par rapport à tout le monde, métier oblige. Et le lever, car je vais toujours travailler le sourire aux lèvres. En réalité je ne me suis jamais senti aussi heureux qu’en ce moment.

Du temps pour vous?
Je suis toujours en mouvement, c’est dans mon tempérament, mais je m’accorde 1h30 le week-end à lire, écouter de la musique ou boire un verre avec un ami. Et je fais venir un coach sportif avec qui je fais du crossfit, du vélo d’appartement. En semaine, j’essaie de faire une micro-sieste de 30 minutes par jour. J’essaie, hein…

Comme Chez Soi**, 23 place Rouppe, 1000 Bruxelles, www.commechezsoi.be 

Le nouveau visage de la Maison De Greef

08

Conçu pour rencontrer les attentes nouvelles de la clientèle du 21e siècle, l’espace intérieur de la Maison De Greef prolonge aujourd’hui l’élan moderniste que lui a insufflé dès les années 1950 sa simplissime façade blanche et noire dessinée par l’architecte Jacques Dupuis. 

Depuis sa fondation en 1848, La Maison De Greef n’a jamais quitté la rue au Beurre, qui réunissait autrefois la plupart des magasins d’horlogerie bruxellois. Mais en bientôt 170 ans elle n’en a pas moins fait quelques allers-retours entre des bâtiments adjacents.  De Greef s’établit d’abord au n°28,  avant de déménager en 1897 au n°26 dans ce qui était auparavant une pharmacie. Puis en 1935, le succès rencontré par l’affaire familiale l’amena à s’agrandir en annexant le n°24, dont le noyau architecturel remonte pour l'essentiel à l'époque de la reconstruction consécutive au Bombardement de Bruxelles en 1695.

De Greef History 07
Mg 7501 Boutique Beurre
De Greef 8
La boutique dans les années cinquante.
La boutique en 2017.
La restauration du magasin en 1953 par l'architecte Jacques Dupuis.

En 1953, la restauration de ces deux bâtiments fut confiée à Jacques Dupuis, un architecte avant-gardiste. Celui-ci fit alors un choix audacieux en décidant de réunir les deux maisons derrière une seule façade cimentée associant le blanc et le noir.

Désormais classé, cet exemple unique d’architecture moderniste au cœur du vieux Bruxelles trouve son prolongement dans une rénovation intérieure complète des maisons du 24-26 et la réintégration à l’ensemble du n°28, où tout a commencé.

Pour mener à bien ces transformations, la fratrie Wittmann (aujourd’hui épaulée par Brice, le fils de Jacques) fut confrontée à un double défi: agrandir l’espace du magasin consacré à l’accueil du public tout en respectant les nombreux éléments classés de l’intérieur des années 1950, également dessinés par Jacques Dupuis.

Mg 7823 Boutique Beurre
Le spectaculaire lustre vénitien d'une rare teinte bleutée.
Joaillerie De Greef Bruxelles 4

On peut aujourd’hui constater que cet objectif est non seulement atteint, mais que le nouvel aménagement remet en lumière les aspects les plus marquants du décor original: le grand comptoir et les vitrines en palissandre, la patine dorée des deux coffres-forts, les lambris en chêne qui se projettent vers un plafond désormais surélevé, le spectaculaire lustre vénitien d’une rare teinte bleutée, ou encore la balustrade d’une mezzanine… dont beaucoup d’habitués du magasin  n’avaient encore jamais remarqué l’existence!

Joaillerie De Greef Bruxelles 25
L'intérieur rénové de la boutique avec une attention aux détails.

Autrefois visibles mais séparés physiquement des visiteurs par un comptoir, les bureaux de l’équipe de vente se sont mués en tables de travail multifonctionnelles afin d’ouvrir complètement le rez-de-chaussée aux visiteurs. Cette optimisation de l’espace est accompagnée par l’entrée en scène d’un nouveau mobilier créée par un bureau de design italien, avec comme pièce maîtresse une splendide vitrine aux ouvertures asymétriques.

En parallèle, Maison De Greef a complètement restauré la petite maison ancienne adjacente, et désormais communicante avec son magasin. Elle abrite désormais un espace dédié à Patek Philippe dont l’élément central est un escalier en bois du 16e siècle restauré dans les règles de l’art. Celui-ci conduit vers le salon VIP du premier étage et sa spectaculaire bibliothèque contemporaine remplie d’ouvrages de références sur la dernière manufacture horlogère genevoise en mains familiales.

Série exclusive en hommage à René Magritte


La montre Reverso, connue dans le monde entier par son boîtier qui pivote, est une icône de style dont la notoriété n’a cessé de se confirmer au fil des décennies. En collaboration avec la Maison De Greef, Jaeger-LeCoultre est fier de présenter la seconde série limitée Reverso en hommage à René Magritte : au revers du boîtier, une gravure laquée du tableau L’Oiseau de Ciel qui, comme un trésor caché, n’est révélée que lorsque la montre est retournée.

Mg 2383 A

Pour cette seconde série, Jaeger-LeCoultre et Maison De Greef présentent une montre en acier en édition limitée de 33 pièces, en clin d’œil aux origines de la Manufacture Jaeger-LeCoultre en 1833. La Reverso Classic Large (Q3828420) montre les heures et les minutes et est équipée du Calibre 822/2 Jaeger-LeCoultre. Au revers du boîtier, on découvre une représentation miniature de L’Oiseau de Ciel (1966), une silhouette de colombe dont le corps et les ailes auraient été remplis de nuages ; le cadran, où les chiffres s’affichent en bleu, y répond subtilement.

Mg 2383 A
Mg 2383 B

Cette édition dédiée à René Magritte est la seconde d’une série de trois, un triptyque hommage à l’œuvre du grand peintre surréaliste belge. Si chacune est unique, elles sont toutes trois le reflet de nos fondamentaux : savoir-faire, art et héritage, des qualités qui trouvent leur expression dans la reproduction fidèle et délicate de l’œuvre du peintre par les artisans Jaeger-LeCoultre. La première de ces éditions spéciales, présentée en 2016, arborait une représentation de La Trahison des images de Magritte sur l’envers de son boîtier Reverso. La seconde peut être admirée en exclusivité chez Maison De Greef. Ces hommages à René Magritte ont été réalisés en étroite collaboration avec Charly Herscovici et La Fondation Magritte*. La troisième série sera, quant à elle, présentée dans les deux ans qui viennent.

Giffdegreef

René Magritte (1898 - 1967)

Il y a nonante ans, le jeune Belge René Magritte produisait ses premières toiles surréalistes. Rien ne pouvait prédire qu’il remporterait un tel succès dix ans après, confirmé jusqu’à aujourd’hui… Des images puissantes et éloquentes qui font voyager vers un monde mystérieux, entre songe et réalité, et devenues icônes de la culture belge. Magritte pensait qu’une œuvre d’art est réussie dès lors qu’il est impossible de l’expliquer. D’ailleurs les titres de ses toiles, souvent choisis par ses amis, ne donnent aucune indication pour décoder la peinture, laissant le spectateur dans la confusion.

La toile L’Oiseau de Ciel représente un oiseau voyageant dans la nuit noire, un thème récurrent dans son oeuvre à partir de 1940, puis abandonné par l’artiste. Ce n’est qu’un an avant sa mort qu’il le réintroduit dans son travail. Mais pas question d’y voir un symbole de liberté ou de paix : il nourrissait une véritable aversion pour ce genre d’interprétations. C’est autre chose qu’on doit y percevoir, un monde poétique et mystique dont seul le peintre avait la clé…

Pour Magritte, la représentation simultanée du jour et de la nuit sur une même toile surprend le spectateur, le déstabilise, trouble sa logique. Ce qui le force à regarder le monde différemment, à s’inviter dans un univers poétique et mystérieux. C’est un des messages que Magritte introduit dans chacune de ses œuvres, et particulièrement dans celle-ci.

Les coulisses Tudor

La Maison De Greef accueille depuis quelques mois la marque horlogère suisse Tudor. Adossée au savoir-faire d’une grande marque internationale, elle propose des modèles audacieux inspirés des sports extrêmes, dans une interprétation résolument urbaine. Le petit twist qui signe sa personnalité? Le bracelet en tissu, dont Tudor a confié la manufacture à une entreprise familiale française. Découvrez les étapes de sa fabrication dans cette vidéo.

Joseph Bonnie Watchstraps 1 | par Joseph Bonnie

Maison De Greef et Patek Philippe: 38 ans d’intime collaboration

Mg 7616

L’inauguration chez Maison De Greef d’un espace dédié à Patek Philippe ouvre un nouveau chapitre dans la relation particulière que les deux maisons entretiennent depuis 1980.

Au début des années 1980 peu de gens auraient misé sur un retour de l’horlogerie mécanique. Beaucoup d’entreprises horlogères suisses avaient périclité, et il ne se vendait pratiquement plus que des montres à quartz. Dans ce contexte commercial particulièrement difficile, une marque pariait cependant  sur une inversion de la tendance. Prenant le contre-pied de l’industrie horlogère de l’époque, Patek Philippe avait  lancé en 1977 un nouveau mouvement automatique extra-plat qui 40 ans plus tard fait toujours parler de lui. En développant le calibre 240, le plan de la famille Stern, propriétaire de la manufacture, n’était pas de concurrencer le quartz sur le plan de la précision ou prix. Il s’agissait pour elle de hisser l’horlogerie dans une autre sphère, régie par des critères comme la beauté, la fiabilité, la durabilité et la valeur intrinsèque.


Caliber 240
Calibre 240 de Patek Philippe.

Ingénieur de formation, passionné de mécanique, mais aussi grand collectionneur d’art, Paul Wittmann ne pouvait pas être insensible à cette démarche correspondant parfaitement à ses propres idées. C’est pourquoi il prit contact avec la manufacture genevoise. Le déclic fut immédiat, raconte Jacques Wittmann.


Patek Philippe et nous avons la même mentalité. Nos deux familles ont des parcours parallèles. Humbles, exigeantes, avec une charte de valeurs dans laquelle l’intégrité occupe une place importante.

— Jacques Wittmann
Henri Stern
Henri Stern et Paul Wittmann.

En 1980, Maison De Greef devint concessionnaire officiel de Patek Philippe en Belgique. Cette collaboration prit un tournant décisif à la fin de la décennie lorsque la manufacture célébra son 150e anniversaire pour dévoiler son désormais légendaire calibre 89: une montre de poche en or dotée des 33 fonctions mécaniques dont le développement et la fabrication avaient demandé 9 ans.

Calibre 89 Ppp
Calibre 89 de Patek Philippe.

La sortie de cette pièce d’exception a vraiment marqué le retour à l’avant-plan de la belle horlogerie mécanique, et pour Maison De Greef le retour fut énorme.

— Jacques Wittmann

En prenant la succession de leur père au début des années 1990, Arnaud et Jacques Wittmann s’appuyèrent sur l’exemple d’évolution donné par Patek Philippe pour recadrer les activités de Maison De Greef vers le (très) haut de gamme. Des marques qui marchaient très bien commercialement mais n’innovaient plus furent retirées du magasin. Parallèlement, la demande grandissante d’une clientèle locale et internationale permit à la boutique bruxelloise d’accompagner les évolutions techniques de Patek Philippe en accédant à des pièces de plus en plus intéressantes.   

Maison De Greef Magazine
Dernières publications

Etienne Girardet 360034 Unsplash

Issue #3

Même si l’on a l’impression qu’il ralentit un peu en été, le temps reste maître de nos vies. Marché horloger, fuseaux horaires, témoignage, shopping: on passe les montres sous la loupe. Credits photo: Etienne Girardet 'Unsplash'.

Mg 5149

Issue #2

Parce qu’elle est riche, imprévisible et joyeuse, la féminité inspire notre Maison depuis toujours. Au cœur de nos processus créatifs ou portée par nos ambassadrices, nous la célébrons de mille façons.